Une machine, 30 jours, 3 projets



Pour moi, la couture a toujours été une affaire de famille. Ma marraine était couturière de métier et ma mère prenait plaisir à nous confectionner de petits vêtements lorsque nous étions jeunes. Je me souviens encore des samedis à magasiner, avec celles-ci, des tissus sur la rue St-Hubert. J'adorais les accompagner. Toutefois, c’est seulement à l'âge de 8 ou 9 ans que j'ai eu droit d’apprendre à utiliser la machine à coudre.  Ouf! Quel travail ardu pour mes petites mains à l’époque d'enfiler le fil dans le chat de l'aiguille!

Lorsque l'on m'a proposé de faire l'essai de la machine à coudre  Innov-is NQ3500 de Brother j'ai d'abord hésité... Premièrement, parce j'ai toujours cousu uniquement pour le plaisir de  créer et ensuite parce que je n'ai rien d'une pro (les Dior de ce monde pourront confirmer!). Autant son attrait technologique m'intimidait, autant elle m’intriguait! 



Lorsque j'ai reçu la boîte et que j'ai commencé à vider son contenu j'ai été prise d'un petit vertige. Pleins de nouveaux morceaux dont, pour certains je n'avais jamais connu l'existence! Plutôt que de céder à la panique, j'ai pris le manuel d'instruction et je me suis mise à en faire la lecture. Quel plaisir de constater qu'il était à la fois clair et simple ce qui m'a permit de réaliser que ce ne serait peut-être pas si difficile après tout!
Une fois les grandes lignes du manuel maîtrisées, j'étais déjà en train de coudre mon premier projet! Ah lala, le jour et la nuit si on compare avec  ma vieille machine à coudre. Si facile à utiliser, j'étais déjà sous le charme!


Voici donc un petit résumé de mon expérience

Ce que j'ai aimé de la Innov-is NQ3500:

La facilité de son manuel d'instruction. Comme je n’avais jamais brodé, simplement en suivant les directives (avec illustrations) j'ai pu facilement réaliser ma première broderie (avec un grand sentiment de fierté je dois l'avouer!)

Son écran LCD tactile de 3,7po qui permet non seulement de faire nos sélections rapidement mais également de nous guider correctement que ce soit pour le choix du pied de biche ou encore de faire des modifications à notre couture en plus de nous permettre de zoomer de repositionner ou de recadrer. Il permet aussi de transposer des instructions lorsque la touche « aide » est appuyée. 

La rapidité avec laquelle elle exécute les broderies. Elle peut border jusqu'à 850 points par minute! Impossible pour moi de la regarder s’exécuter sans être fascinée.
La variété de points de couture (plus de 290).  Avez-vous déjà vu une machine qui en plus de coudre des "lignes droites et des zigzags" pouvait coudre des petits vélos ou des petites voitures? Hé bien moi c'était la première fois. Je ca-po-tais et là j'exagère à peine!!


Le fait qu'elle soit relativement silencieuse. Je pouvais enfin profiter de la sieste de mes mousses pour coudre sans avoir peur de les réveiller. Je n'avais plus l'impression de faire du marteau piqueur comme avec ma vieille Singer!

Son éclairage au LED me permettait d’avoir une excellente visibilité sur mes conceptions en cours.

La machine a en mémoire plus de 173 sélections différentes de broderies en plus d'en compter 35 à l’effigie des personnages Disney. On peut même importer des motifs à partir d’une clé USB





Ce que j'ai moins aimé

Il n'y a qu'un seul petit bémol que je pourrais dire à propos de cette machine. Pour utiliser la broderie nous devons utiliser du fil spécialement conçu pour cette fonction. Et malheureusement, j'ai eu un peu de difficulté à en trouver.


Mes réalisations

Comme je vous l'ai dit plus haut, je suis loin d'être une experte en couture. Comme j'avais la machine pour une période d'essai de 30 jours, je suis allée fouiner sur Pinterest pour me trouver des idées qui ne serait pas trop laborieuses pour mon niveau mais qui allait être plaisants à concevoir.

Une fois inspirée, je concevais ensuite mes propres patrons à l'aide de papier de soie (comme ma mère me l'avait si bien appris). Parfois, je faisais de petites erreurs et je devais recommencer et parfois je l'avais du premier coup! Au fur et à mesure que mes projets prenaient forme j'étais prise d’un petit sentiment de fierté!

Une petite tente pour mes enfants
J’avais le goût de confectionner pour mes enfants un petit coin où ils pourraient y passer des heures à jouer, à se raconter des histoires, à ricaner et à rêver. Vous savez, c’est le genre de projet auquel on met tout notre cœur. C’est avec beaucoup d’amour que je leur ai créé cette petite tente. J’ai même pensé rajouter des petites pochettes sur lesquelles j’ai brodé leur prénom avec la machine. Ils pourront donc y glisser ce que bon leur semblera des toutous aux éventuels petits messages secrets!

 




Un protège dossier et rangement pour la voiture
Pour être honnête, ces projets je les ai faits principalement pour moi! J’étais tannée que les petits souliers laissent de petites traces sur mes bancs et que l’on retrouve des livres et des jouets un peu partout dans ma voiture. Certains vont dire que j’aurais pu me procurer ces articles dans des magasins à grande surface et c’est vrai. Par contre, le fait de les concevoir m’a permis de les créer à mon goût, de choisir un tissu à l’image de  mes enfants, de les  personnaliser et sans oublier la sensation de fierté que cela m’a procuré. Projets qui ont été d’autant plus faciles à réaliser avec cette machine à coudre.

 





30 jours d’essai ça passe vraiment vite. Entre mes obligations de maman et un horaire chargé, je suis tout de même très heureuse d’avoir été capable de réaliser 3 différents projets en plus d’avoir testé plusieurs fonctions de la Innov-is NQ3500. Cette période d’essai m’a permis de renouer avec ce passe-temps que j’avais peu à peu délaissé faute de temps et ainsi me rappeler à quel point j’aime créer.

J’ai vraiment aimé mon expérience de couture avec cette machine. Je vous le concède, cette machine n’est peut-être pas pour tous les budgets, mais croyez-moi si la couture est pour vous une passion, l’acquisition de cette machine sera plus qu’un investissement! Vous allez joindre l’utile à l’agréable!


C'est  donc avec un petit (gros) pincement cœur  que j’ai du la remettre dans sa boîte…



Bien que je reçoive des avantages de cette collaboration, les opinions émises dans ce texte sont les miennes.

Crédits photo: DavSav photos